MENU

Blog de conseils de nutrition, perte de poids, jeûne intermittent.Bons plans et idées de voyages.Coups de coeur mode.Des articles sur le développement personnel.

TALK #1 .... TROUBLES AFFECTIFS SAISONNIERS ou DEPRESSION HIVERNALE, MES CONSEILS


Ca y est nous arrivons à la fin de ce mois de janvier.
Chaque année , je me dis
 Qu'est-ce qu'il est long !
Je suis plus enthousiaste d'être en février.
Je n'ai qu'une envie : passer à la saison du printemps, revoir le soleil, les gens de bonne humeur, la gaieté sur les visages, oublier la fatigue, ne plus subir le Blue Monday.
J'ai des hauts et des bas, je déprime en silence face à ce ciel tout gris et ces gros nuages menaçants. Je me lève, il fait nuit, je reviens du travail, il fait encore ( ou plutôt de nouveau ) nuit. Je n'ai pas vu le jour et je me complais à vivre dans ma combi pilou pilou sous ma couette . J'ai des insomnies irrégulières.
Je suis atteinte par le blues hivernal.
Dans toutes les têtes, on se croit toucher par ce "cafard" ambiant . Il arrive sur son cheval blanc en décembre et reste nous prendre la tête toute la saison.
Mais en vrai le blues hivernal a un "concurrent" méconnu mais pourtant bien présent : le TAS, le trouble affectif saisonnier ou plus communément appelé dépression hivernale
Alors comment la soigner naturellement ?

Le trouble affectif saisonnier, définition

La différence entre le blues et le TAS résulte même de sa définition. Lorsqu'on a le blues, on rumine des idées noires, on tombe dans la mélancolie, on a l'humeur sombre de manière épisodique mais on est capable de gérer son quotidien.Il est à court terme.Le TAS quant à lui amène à une dysfonctionnement et une baisse d'énergie importante. Il nous est plus difficile de faire des choses quotidiennes.Cette dépression est sur un long terme.

Les symptômes 

Afin de savoir si je suis proche d'un TAS, chaque hiver, je me fais une petite check-in list symptomatique.


  • Ai-je besoin de plus de sommeil (hypersomnie) ? 
  • Ai-je des difficultés à me réveiller ? 
  • Suis-je fatiguée toute la journée ?
  • Ma concentration tient-elle toute la journée ?
  • Y-a-t-il un changement ou un trouble alimentaire naissant ?
  • Est-ce que j'ai envie de voir des gens ?
  • Est-ce que je m'énerve pour un rien ?
  • Ai-je le sentiment de me sentir inutile ? 
  • Est-ce que mon quotidien me plaît ?
  • Ai-je souvent des envies de sexe ?
  • Les activités qui me plaisaient auparavant me plaisent-elles toujours ?

Si vous répondez oui pour la moitié des questions, vous êtes probablement touché par un TAS. Le mieux est de se tourner vers un médecin pour vous apporter des réponses concrètes et médicales. 
Ce petit check-up bien qu'anodin peut révéler un trouble plus profond ou résistant. Il va au-delà d'un simple blues hivernal. 
Je ne suis pas médecin alors je vous invite grandement à consulter les spécialistes qui vous aideront dans votre démarche. 
Mais par ma pratique, j'ai développé des petites astuces simples qui m'évitent d'en arriver là. Il y a quelques années, j'ai subi la dépression hivernale. Mais avec l'âge, j'ai décidé de me prendre en main tout au long de l'année.

conseils contre la dépressionSoigner la dépression saisonnière de manière naturelle

Moins je prends de médicament, mieux je me porte.
Dans cet article, vous ne verrez pas de prosélytisme pour les anti-dépresseurs car je sais les dégâts que cela peut faire. Avoir des amis sous anti-dépresseurs à l'âge de 20 ans te vaccine à vie avec ce genre de trucs.Alors voici mes idées, mes conseils pour contrer la dépression saisonnière et aborder l'hiver avec gaieté et bonheur.

La luminothérapie

Cette pratique tend à se démocratiser de plus en plus. Au début pour être franche avec vous, je n'en voyais pas l'intérêt. 
Ok cela apporte de la lumière dans une saison bien sombre, mais est-ce que cela remplace vraiment les rayons du soleil? 
Ce qui m'a convaincu va vous paraître étrange mais cela vient de mon perroquet. 
En novembre dernier, il était touché par un petit AVC. Le vétérinaire m'a conseillé d'acheter une lampe et de lui faire des séances d'une heure pour l'aider à rétablir un cycle normal.
Du coup, chaque soir madame a droit à sa séance. 
Depuis, elle est beaucoup plus énergique, bavarde et dort moins. 
Je me suis donc mise à faire des séances également. Je me trouve moins fatiguée, beaucoup moins énervée qu'auparavant et surtout je dors mieux.
La pratique tend à se démocratiser mais elle reste encore une pratique peu connue.
Rester pendant une heure devant une lampe, c'est mission impossible pour moi. Alors, je m'occupe en même temps: je lis un livre, je fais la liste des choses à faire, je cuisine...
Testez et vous me direz si vous ressentez les bienfaits.

Le sommeil

L'un des éléments qui peut déclencher une dépression hivernale est le sommeil. Si des troubles du sommeil sont remarqués, ils peuvent engendrer des changements d'humeurs. Je ne sais pas si vous vous souvenez mais pendant quelques jours je vous partageais mon "désespoir" face à mes insomnies. Grâce à la lumière , ma production de mélatonine est régulée et j'ai moins de sensation d'endormissement dans la journée avec une sérotonine moins perturbée.
Je n'ai pas encore testé mais on m'a conseillé également un similateur d'aube pour un réveil moins brutal et plus en phase avec le réveil. Pour l'instant, j'utilise le chant des oiseaux pour commencer la journée de manière apaisée. 

Le sport 

Si vous n'êtes pas encore inscrit à la salle de sport ou si vous ne faîtes pas d'activité physique, je vous invite à essayer. Les endorphines produites par le sport amènent à se sentir bien dans son corps et donc bien dans sa tête. Il fait disparaître la morosité.

L'alimentation

A tord, on se dit que manger peut être réconfortant. Alors, en hiver, on se fait souvent plaisir avec des aliments riches. Mais l'effet bombe à retardement se fait sentir lorsqu'on voit notre prise de poids. C'est le meilleur moyen d'être déprimé. Alors, continuez à faire attention à votre alimentation. Pratiquez pourquoi pas comme moi le jeûne intermittent. Il permet de se purifier après les fêtes de fin d'année et permet à notre cerveau de garder le contrôle. Est-ce mes humeurs ou mon cerveau qui contrôlent ma vie ? Une question importante à poser en hiver.

Les idées positives 

Essayez à la fin de la journée de vous remémorer les petites choses positives qui vous sont arrivées. 
Un merci, un sourire, une blague, une satisfaction, une nouvelle rencontre, un bon livre ... parler à un ami pour décompresser
Il y a forcément un moment dans la journée où tout allait bien. Cherchez-le et valorisez-le.
Personnellement depuis que je fais cela, cela m'aide à réduire mes énervements ou mes contrariétés. 

Sourire à son miroir

Oui c'est stupide, mais cela envoie à notre cerveau un message simple : aujourd'hui je suis heureuse et je veux le rester toute la journée. Le petit plus : faire des selfies grimaces 

Miser sur la vitamine D

Vous pouvez aller en pharmacie prendre des compléments alimentaires si vous le souhaitez. Pour ma part, je mise sur de la vitamine naturelle à travers l'alimentation. J'opte davantage sur 
  • Le hareng. 
  • Les maquereaux
  • Les sardines. 
  • Le saumon/la truite. 
  • Le chocolat noir. .
  • Les oeufs
  • Les champignons

Danser 

5 minutes par jour ( en plus de mes cours de danse) , je danse devant le miroir en mettant une musique motivante. Cela permet de relâcher les tensions ou de partir du bon pied. 

Sortez boire un verre 

Si vous n'avez aucune envie de sortir, voir des amis, garder un lien social, il faut réagir. Garder un contact avec ses proches, aide à envoyer à notre cerveau des stimulis apaisants. Vous ne voulez pas sortir car vous avez l'excuse " il fait trop froid" , proposez à l'inverse une soirée chez vous. Il y a toujours une solution pour aller mieux . 

La dépression hivernale n'est pas anodine , elle peut déboucher sur de vraies dépressions. 
J'ai voulu écrire cet article car je crois qu'il est important de dire que ce sujet n'est pas tabou. Il peut toucher tout le monde. 

Enregistrer un commentaire

Commentaires

TRAVEL

FITNESS

NUTRITION

DEVELOPPEMENT PERSONNEL

ARCHIVES

NEWSLETTER