"Je" m'accepte

Hello mes petits choux, je pense que certains d'entre vous sont déjà sur la plage en train de lézarder au soleil tout simplement. Pour ma part, je profite de Paris sans les parisiens ! J'adore les grandes vacances car il n'y a presque plus personne.

Je peux également prendre le temps de faire ce que je veux quand je le souhaite sans contrainte horaire. Comme je vous l'ai dit sur snapchat, j'ai envie de changer l'angle de mon blog, afin d'être moins "journalistique" et plus "personnel". Pendant longtemps, j'adorai prendre de la distance dans mes propos et traiter mes articles avec un ton "explicatif et global" .


Exit le "on", le "nous", place au "je"


Alors, pas de panique, je ne vais pas prendre une tournure égocentrique dans mes posts, mais plutôt partager avec vous mes ressentis sans se cacher derrière des généralités.

En vrai, j'ai beaucoup de mal à dire "je" tant à l'écrit qu'à l'oral car j'ai une perception très "égoïste" de ce pronom personnel. En réalité, j'avais l'impression que les gens qui utilisaient le "je" ne vivaient qu'autour de leur petite personne. Je suis quelqu'un de très généreuse, qui donne beaucoup et je bloquai dessus.

Au bout de 5 ans de blogging, d'une véritable prise de confiance en moi grâce notamment au blog et à mes rencontres, je ne vois plus le "je" comme un pronom personnel égoïste. Il m'apparaît dorénavant comme un révélateur de notre propre identité. Vous allez me dire : elle ne se réveille que maintenant ? On le sait déjà !

Oui mais entre le savoir et l'accepter , il y a un grand pas ! Les mots que nous utilisons ( et là je dis bien NOUS! ) sont souvent détournés et vus de manière négative. On a tous un ami " moi, je..."  dans notre entourage et autant dire qu'il est parfois très énervant !

Mais finalement n'a-t-il pas raison ?


"Je" m'accepte


Je suis Elé. Donc,je suis moi et pas un autre. En vrai, tout est une question de conscience.

Je ne sais pas si c'est le passage à la trentaine, ou d'autres facteurs mais je m'autorise à affirmer ma personnalité. Inconsciemment depuis l'adolescence, je la refoulais afin de ne pas faire de vague. Je devais rentrer dans le cadre. Je suis toujours dans ce cadre mais je m'autorise dorénavant à m'en échapper en faisant passer d'abord le "je" avant le "nous".

On nous a toujours dit au lycée et à la fac, de mettre "nous ..." mais en vrai "nous" ne représente personne pour MOI qui écrit." Je ne pense et n'écris pas à plusieurs, je m'exprime par moi-même sans intervention de l'autre.

Bon, bref, vous l'aurez compris sans que je parte dans un paragraphe philosophique. Je compte dorénavant écrire et m'exprimer par le "je" sans plus aucune culpabilité égoïste et égocentrée.

Certains d'entre vous aimeront, d'autres un peu moins.Le blog fait partie de ma vie et de mes changements, il suit le cours de mon évolution. Je ne sais pas si c'est la crise de la trentaine. Mais cela fait un bien fou d'écrire ses lignes. Je crois que c'est l'un des articles personnels le plus long de ce que j'ai fait en 5 ans. Mais c'est aussi, celui que j'ai écrit le plus facilement et le plus rapidement.

Parce que "je" suis une "adorable" blogueuse, je finirai par


Libéréeeee, délibérée

Non ne me remerciez pas ^^

Bisous

Elé

Aucun commentaire

Enregistrer un commentaire

Le Bonheur de Commenter

Professional Blog Designs by Laquotidiennedele